Août 2020


Du vendredi 31 juillet au mardi 25 août

Bilitis Farreny


Adresse : Toulouse

 

Tel : 

 

Mail : 

Site : http://bilitisfarreny.fr/


« Je rencontre mes images à mesure qu’elles naissent et se forment. J’en constate les récurrences et les échos de l’une à l’autre. Je parcours un territoire, le mien, mais en le découvrant, tout au long de sa construction, comme un paysage mi-familier mi-étranger.

Il est probable que mon travail tourne autour de l’intime et du féminin, qu’il parle de mon être sensible et organique, et que je sois dans le désir de poser face à moi des choses qui m’appartiennent mais que je voudrais dompter en leur donnant un visage. »

 

As the images in my work come to me and take form, I familiarise myself with them, noticing echoes and recurring elements between them. It is my own territory I am visiting, but still one I have to discover as I go, a half-familiar, half- foreign landscape.

My work is no doubt centred on the intimate and the feminine, it expresses my sensibility, my organic being, and my wish to confront certain things which are part of me but which I would like to tame by giving them a face.

 

"Guerrière" - eau forte pointe sèche - 15 x 22 cm - 2019. Oeuvre de Bilitis Farreny
"Guerrière" - eau forte pointe sèche - 15 x 22 cm - 2019. Oeuvre de Bilitis Farreny

Hyane


Adresse : 13 rue de Lyon

29200 Brest

 

Mail : yann.yvinec@gmail.com

Site : https://www.hyane-yy.com/

Facebook : https://www.facebook.com/hyaneyy/


Sculpteur et dessinateur.

Le dessin et la sculpture sont les outils qui permettent à Hyane de témoigner des doutes et des paradoxes que constitue tout engagement sincère dans un processus de création.

Ses réalisations portent ses échecs successifs, sont imprégnées de ce fouillis fragile et de cette quête parfois mortifère que représente la tentative d’édification d’une "oeuvre".

Illustrateur de la décrépitude, confronté à l’inexorable fuite du

temps, il affiche et revendique ses errances et repentirs.

Ses dessins sont charognards, ses sculptures sombres, au bord de l’effondrement.

Loin des notions "publicitaires" de séduction, de beauté ou

d’harmonie, il s’attache à représenter les symboles de ce qui

est et que l’on ne sait voir. Surprendre le regard, faire réagir

le spectateur, par un sujet à priori désagréable, au delà de

l’approbation aride du "joli". En résulte un travail sombre, souvent fragile, un no man’s land, témoin de notre dégénérescence, où il est à la fois inquiétant et fascinant de se perdre.

 

Sculpture and drawing.

Lives and works in Brest.

Hyane uses sculpture and drawing to bear witness in all sincerity to the doubts and paradoxes inherent in

the creative process, including the possibility of failure. His body of work is thus marked by

fragmentation and by the awareness of death. It proclaims out loud the hesitations and second thoughts

which are part of his depiction of decrepitude and the inexorable passage of time.

His drawings are scavengers, his sculptures somber, on the edge of disintegration.

A far cry from the advertiser’s notions of seduction or beauty or harmony, his work seeks to represent a

symbolic reality, revealing what exists and what is hidden from us. By the choice of subjects which are in

themselves unpleasant, beyond the vapid approval of the « picturesque », his work surprises the spectator

and makes him react.

The result is a kind of no-man’s-land, somber and fragile, a landscape of decay both unsettling and

fascinating in which to lose oneself.

 



Amy Swartele


Adresse : 31 - Calmont

Mail : carole.nouet0973@orange.fr

Site : https://carolenouet-dessin.jimdofree.com/


« Anatomies botaniques »

Encre sur papier

Graphite sur carton

Dessin au feu

 

C'est une histoire d'attente, de veille, d'observation aiguë...

Du temps pour voir, du temps pour dessiner, une course lente entre les deux.

Tout commence par surprendre la forme végétale en mouvement, guetter sa réalité suivante...et la saisir par le menu.

 

Ces dessins ont à voir avec l’étude des végétaux en état de fanaison...mais rien à voir avec une représentation naturaliste de la plante !
Les techniques employées et la découverte de l'inépuisable

immense dans le détail engendrent des dérives volontaires...

 

Le trait à l’encre de Chine "fibreux", la ligne, étirée, aux mouvements amplifiés, aux proportions sciemment exagérées, suggère à l’œil des plis, des replis, des profondeurs et des volumes organiques. Il se joue parfois sur le papier un aller-retour entre la planche de botanique et la planche anatomique d’écorché...

Sur carton, les voiles gris et les noirceurs du graphite amènent autant à la peau qu’au paysage (ou qui sait, à la peau comme paysage...)

Quant au feu, par la flamme, par le charbon, par la cendre, il fait resurgir la forme de mémoire...

Dans ces jeux d’impression, le végétal nous porte vers d’autres territoires...indéfinis.
Et cet « indéfini » libère la lecture du dessin d'une interprétation unique.

 

« Botanical Anatomies »

ink, graphite pencil, charcoal

 

In my work everything comes down to waiting, watching, close observation... a slow-motion race between the time for looking and the time for drawing. When I discover a plant form in movement, I wait for it to metamorphose then seize every minute detail.

My drawings are studies of plants withering away but are by no means realistic representations of them : I voluntarily shed such representations through the techniques I use and the endless variation of details.

The « fibrous » stroke of Chinese ink with its sinuous lines and ample movements of exaggerated proportions give the visual impression of folds and recesses, of organic cavities and swellings. Sometimes I play with the similarities between the

botanical plate and the anatomical plate of the flayed body. On cardboard the hazy grays and deep blacks of graphite evoke skin as much as landscape (skin as landscape perhaps).

As for charcoal drawing, it revives the memory of the original form’s journey through flame carbon and ash.

In these games of palimpsest, plant forms transport us to unknown shores, and thus free the spectator from the constraint of the single interpretation.

Yzo


Adresse :  07 380 Jaujac, FRANCE

 

Tel : 06 78 54 56 81

 

Mail : contactyzo@gmail.com

Site : https://www.yzo-art.com/


Artiste française. Vit et travaille à Jaujac en Ardèche.

La sculpture d’Yzo est consacrée au rapport de domination que l’homme impose à la nature. Elle s’intéresse à la confrontation entre l’humain qui cherche à faire le monde à son image et la nature avec son incroyable

résilience.

Son matériau, l’acier, est choisi pour renforcer son propos. C’est par le métal que l’homme a dominé la nature, c’est avec lui qu’elle cherche la réconciliation. Pour y arriver, elle s’engage physiquement pour rendre à cette matière industrielle une forme organique et minérale.

Yzo aborde son sujet au travers de plusieurs thématiques qu’elle explore en parallèle. Avec Colonisation , elle met en forme la notion de territoire.

Érosion et Paysages ruiniformes questionnent la notion du temps, ce temps qui transforme toute chose.

Les strates des œuvres du thème Fragmentation évoquent l’impermanence. Et avec Exploitation, Yzo interroge la notion de ressources.

Artiste de la matière, Yzo ajoute également à son corpus le travail sur papier, les techniques mixtes, les livres d’artiste...

Il est à noter aussi que la plupart de ses œuvres ont un autre niveau de lecture, où l’homme est mis face à sa propre nature, la nature humaine. Car pour elle, les mécanismes qui décrivent les rapports de l’homme aux éléments naturels ou à l’animal sont les mêmes qui participent aux relations

des hommes entre eux.

 

French artist Yzo lives and works in Jaujac, Ardèche.

Her sculpture is concerned with man's domination over Nature.Her chosen material, steel, embodies the confrontation between man's desire to shape the world in his own image and Nature's incredible resilience. Metal was the means by which man imposed his will, metal is the means by which Yzo seeks reconciliation, restoring an organic and mineral form to this industrial material.

She explores several themes in parallel : that of territory (Colonisation), time and its transformations ( Erosion and Landscape as ruins), impermanence (Fragmentation) and the question of ressources (Exploitation).

The mechanisms which describe the relations between man and Nature or man and animal also however characterise the relations between men themselves.Thus in these works another interpretation emerges : man face to face with his own human nature.

Yzo's artistic output includes works with paper, mixed materials, and artist's books.

 



Espace Points de Vue

6 rue de la Barbacane

82110 LAUZERTE

tel. +33(0)5 63 32 25 59

 

du 1 mai au 2 novembre 2020

Ouvert tous les jours

10 h 30 - 13 h & 15 h - 18 h (mai, juin, septembre et octobre)

jusqu'à 19 h juillet & août


Association Art Points de Vue

5 rue de la Mairie

82110 LAUZERTE

espacepointdevue.lauzerte@gmail.com

https://www.artpointsdevue.com/