Juin 2017


Légende : « Essence #1 » photo 10x14 cm. Patrice Dion
Légende : « Essence #1 » photo 10x14 cm. Patrice Dion

Patrice Dion


58 route de Castelnau

31380 GARIDECH

 

06 82 39 91 52

 

Mail : dionp@dionp.fr

Site : www.dionp.fr


Essence 

 

Le monde est constitué de paysages. Dans ces paysages il y a des gens. Dans les gens, il y a des paysages. 

 

Paysages imaginaires, issus de notre enfance, constitués de nos peurs et de nos audaces. 

 

Essence de tout, tellement omise dans notre quotidien, lorsque à bien y méditer on la repositionne en avant, elle résonne et s'accorde en nous. 

 

Sommes-nous si seuls sur nos continents minuscules face à nos contradictions, et notre absurde ? 

 

Adossées à un moteur central qui est l’humain et son paysage, mes recherches sondent l’écart entre l’être et son milieu, ainsi que la porosité, la conductibilité entre les différents règnes — une forme de panthéisme du regard. Aventurier du sensible, je parcours notre écorce. 

   Légende « Transhumance Urbaine », Huile et acrylique sur lin 100 x 100cm. Ross Gash
  Légende « Transhumance Urbaine », Huile et acrylique sur lin 100 x 100cm. Ross Gash

Ross Gash



La rencontre avec mon travail est une expérience physique. Le corps est plongé dans un bain lumineux, énergique, étourdi de formes naïves, figuratives ou abstraites. Avec mes tableaux, je vous invite à circuler dans mes mind maps. Foisonnement urbain, déplacement du regard, éclaboussures de couleurs et de formes, je réinterprète les choses que j’ai vues ou vécues dans la ville. Paris, New York, Londres, ou cité imaginaire.  Emotions, rencontres, expériences sensorielles, graffitis, publicité, lumières... autant de traces dont je traduis les empreintes mentales. 

 

Peintre australien, je déambule dans la surface de mes tableaux comme dans les artères d’une ville. Mon pinceau se promène, mes mains le guident de façon automatique et aléatoire. Je construis au fur et à mesure de mes avancées sur la toile et travaille par sections, par quartiers.  Dans la luxuriance des couleurs, j’utilise notamment des fluos, tons synthétiques, reflétant les constructions artificielles contemporaines.  Je trace des chemins, des ponts, des lignes de tram entre mes différents quartiers. Je crée des connections afin de brosser une polyphonie urbaine.  Ma peinture est optimiste et agit par une accumulation de forces, de lignes graphiques et d’énergie. Elle immerge le spectateur dans les torsions de la ville irradiée de couleurs. 

 



Légende : « Poisson-Cerf », bronze 70 cm. Michel Jacucha.
Légende : « Poisson-Cerf », bronze 70 cm. Michel Jacucha.

Michel Jacucha


 

34370 MARAUSSAN

 

 

 

Site : http://jacuchasculpteur.com/


Terrain propice à une dînette roborative, la fonderie créative est riche d'orientations. Le choix spécifique de la cire perdue comme matériau d'écriture offre le jeu de la diversité plastique. Nomade et libertaire emporté par le ''faire'', je découvre le début, un os à ronger, la belle affaire pour un processus: extraction, transformation, affinage. De ce fait, le travail d’atelier touche à l’intime. Garant de l’expérience de l’Etre, il modifie les repères et aide à croître. 

 

Je vis et travaille dans l’Hérault. A 18 ans, inadapté au «monde du travail», je cherche une entrée de secours et ouvre mon propre atelier. Création des premières sculptures, je découvre le monde de l’art et des artistes. 

 

Plus tard, j’étudie l’émergence des techniques ancestrales de métallurgie des «peuples du bronze». Les cultures chalcolithiques, l’art rupestre, les gravures du mont Bégo, la civilisation Hittite ou l’art Celte influenceront mon travail. Je ferai de ce creuset mon nouveau terrain de jeux et d’écriture. 

 

Après plusieurs ateliers et 40 ans d’itinérance créative tous azimuts, tout reste à faire, sans cesse revenir au début pour une hypothétique sortie plus lumineuse. Vagabond introspectif, toujours en quête de partage et de résonance, émancipé de la prouesse technique et de la prééminence du matériau, j’assume mes mises en œuvre: de la création du modèle en cire directe jusqu’à la fonte en bronze. Ici, pas de césure entre artiste et artisan. Sans art, l’humanité n’a aucune chance. 

Légende : ÔM n°21, 60cmx60cm, pigments et encres, 2017. Audrey Roccaro.
Légende : ÔM n°21, 60cmx60cm, pigments et encres, 2017. Audrey Roccaro.

Audrey Roccaro


3 rue du petit rapporteur 

46800 MONTCUQ

 

 

Site : www.atelier-audrey-roccaro.com/

 


Je suis née en 1975 à Villeneuve d'Ascq. Issue de l'école d'Arts Graphiques à Tournai en Belgique, j’ai continué ma formation en Communication Graphique à Tourcoing. 

Passionnée par l'histoire de l'art et en particulier la naissance de l'art, j’ai décidé, à partir de 2006, de rendre hommage, à travers mon œuvre, aux Arts Premiers et en particulier à l'art pariétal. 

Plus de 300 siècles nous séparent des peintures rupestres ! Mon ambition est d'apporter ce lien entre aujourd'hui et hier. 

Artiste « Nordiste » je suis venue vivre au cœur du Lot, au sein de cette région bercée par les origines de l'histoire des hominidés. J’aime aller chercher moimême mes pigments que je fabrique ensuite au sein de mon atelier. 

Matières premières, gestes simples précis et vifs, ma peinture au couteau rend avant tout hommage à l'homme premier en lui tendant la main. Sur la base de techniques mixtes, mélange d'huiles, d’encres et d'ocres, mes toiles ou mes sculptures mêlent rigueur et poésie avec intensité ! 



Légende : "Vague d'Amour 318", projet "365 jours au présent" Impression d'une peinture digitale papier 60X60cm, peinture 50x50 cm. Anne Turlais
Légende : "Vague d'Amour 318", projet "365 jours au présent" Impression d'une peinture digitale papier 60X60cm, peinture 50x50 cm. Anne Turlais

Anne Turlais


L’ensemble des mes créations réalisées depuis 35 ans dans mes huiles sur toiles, sur papier, mes gravures et dernièrement dans mes peintures digitales font toutes écho à mon observation et mon amour pour la Nature et où je puise les trois axes de mon travail : ouverture, espace, lumière, trois entités non quantifiables, non visibles et dont je souhaite m’approcher au plus près.  

 

 

C’est un langage qui chemine perpétuellement de l’extérieur vers l’intérieur et de l’intérieur vers l’extérieur, sans avoir recours, dans un premier temps, à des références intellectuelles ou artistiques. Les 365 peintures digitales réalisées en 2016 sont actuellement projetées dans le hall d’accueil de l’hôpital Castres-Mazamet durant toute l’année 2017 à raison d’une par jour. Ce travail sollicite l’œil, comme il peut l’être devant un paysage, par la douceur, la lumière et la beauté des couleurs. 

 

 

A travers mes compositions, je souhaite inviter le spectateur à poser son regard et son esprit au plus intime, en direction du cœur, en se rapprochant ainsi d’une vision universelle. Je suis née en 1962 à Doué-La –Fontaine et je réalise mon premier tableau à 14 ans pour mon grand-père mourant. Mes deux ateliers sont installés dans le Lot, L’atelier de gravure à Saint Cirq Lapopie et l’atelier de peinture à Cabrerets. J’expose régulièrement à Paris et à l’étranger. 

 


Espace Points de Vue

6 rue de la Barbacane

82110 LAUZERTE

tel. +33(0)5 63 32 25 59

animations@lauzerte.fr

du 6 avril au 31 octobre 2018

Ouvert tous les jours

10h30-13h00 & 15h00-18h00

jusqu'à 19h00 juillet & août


Association

Art Points de Vue

5 rue de la Mairie

82110 LAUZERTE

espacepointdevue.lauzerte@gmail.com

https://www.artpointsdevue.com/