Juillet 2017


   A partir de là tout est possible. Légende : « Les Sentinelles », bronze patiné 60 x 25 cm. Marcelo Carpaneto
  A partir de là tout est possible. Légende : « Les Sentinelles », bronze patiné 60 x 25 cm. Marcelo Carpaneto

Marcelo Carpaneto

Je suis né à Buenos Aires en 1953, et j’ai commencé le modelage à l’âge de 15 ans dans des ateliers d’arts appliqués et n’ai jamais abandonné cette pratique. Arrivé en France en 1979 j’ai pratiqué la création de bijoux et de marionnettes. 

 

Année 1980 : premier contact avec la pierre : restauration d’une église romane dans un chantier école AFPA. En 1990 je crée une entreprise de taille de pierre et sculptures, puis je travaille en sous-traitance pour des ateliers de taille de pierre en sculpture, fonte et ciselure sur bronzes d’art. Sur tout ce parcours je me suis formé aux diverses techniques qui tournent autour de la sculpture. Depuis 2000 je fais de la création personnelle. 

 

Comment parler de ma démarche artistique, sans parler de la solitude de l’être face à la beauté de ce monde qui nous englobe et à la perspective finale du néant. Quand les mots ne suffisent pas, l’œuvre artistique porte alors la parole. Mon travail repose essentiellement sur des critères esthétiques. Il ne s’arrête pas à l’aboutissement d’un postulat théorique, mais plutôt sur une émotion qui se complait dans le travail accompli. 

 

Je n’ai pas de prétentions formelles à part celle d’agencer des pleins et des vides et d’offrir des réceptacles où l’ombre et la lumière se répondent. Une révélation esthétique m’incite à suspendre mon geste intuitivement dans un moment où tous les volumes me paraissent justes, pour ne pas dénaturer la fraîcheur de ces émotions. 

 

   Légende : « Le clown » acier laqué, 1.60 m. Philippe Gigot 
  Légende : « Le clown » acier laqué, 1.60 m. Philippe Gigot 

Philippe Gigot

Je réalise des sculptures en fer, figuratives ou abstraites, du petit format jusqu'au monumental, par l’assemblage et la métamorphose de matériaux, d'outils ou de rebuts de machines agricoles, usés, cassés ou tombés en désuétude, comme fragments et témoins de notre civilisation.  Vous invitant ainsi à parcourir la mémoire du temps, en vous projetant au cœur de mes questionnements sociologiques et existentiels… Un regard porté sur un monde actuel dans lequel l'homme me semble se "métamorchoser" progressivement en un être terrestre totalement assujetti à la matière et dominé par la technologie… La recherche consciente et obsessionnelle d’une forme d’écriture symbolique à partir de la matière, comme un langage universel, d'un équilibre paradoxal entre les forces spirituelles et le matérialisme, m'apparaît comme une clé fondamentale, une vision d'espoir, pour l'avenir de notre humanité, un chemin vers le refus d'une intelligence froide, abstraite et dénuée de sentiments ! Vient s'inscrire dans cette démarche, une réflexion quant aux limites de la croissance et son incidence sur l’environnement naturel, économique et social. Il en résulte, tout naturellement, une interrogation sur la société que nous créons et offrons aux générations futures…. Pour ce faire, mon "Atelier Mobile" me permet de travailler en public, avec des matériaux présents sur place… Une performance qui permet de faire intervenir les visiteurs dans ce processus créatif… L’ouverture vers l’autre m'est donc essentielle. Je n’ai de cesse de m’impliquer et de proposer des conceptualisations et réalisations en commun, alliant différentes formes artistiques (sculptures, danse, musique, théâtre, photos…), pensant qu’elles peuvent plus facilement conduire les personnes témoins des œuvres présentées à trouver le chemin vers la créativité, vers l’autre… 




Légende : Arbre à feu 2,5 x 5 m, banc 1,60 x 1,20 m, arbre à palabre 7m x 3m - métal soudé. RV l'Arbre
Légende : Arbre à feu 2,5 x 5 m, banc 1,60 x 1,20 m, arbre à palabre 7m x 3m - métal soudé. RV l'Arbre

RV l'Arbre

J'ai appris le métier de sculpteur avec les Arts de la Rue, rue que j’ai choisie comme lieu d’inspiration et de collecte de matériaux, de matière première et d’idées. 

 

Dans mes créations de grands formats, je mêle l’urbain à la nature en offrant des pièces « polyvalentes »... esthétiques et utiles... banc, paravent, parasol... arbre à feu et à palabre ...  

Légende : « Le clown » acier laqué, 1.60 m. Gerard Casse
Légende : « Le clown » acier laqué, 1.60 m. Gerard Casse

Gerard Casse

Par cette petite porte, je vous invite au rêve et au voyage, je vous amène au fil du temps à plonger notre regard sensible dans un monde ou la différence n'existe pas et laisse place à l'amour et à l’amitié... 

 

L'art est beau quand la tête, le cœur et les mains travaillent ensemble... 

 



Légende : acier, 1.10 m. Costa Ledormeur
Légende : acier, 1.10 m. Costa Ledormeur

Costa Ledormeur

Quoi de plus enchanteur que le spectacle de métaux ondoyant au gré du vent. On peut apercevoir l'évolution des mouvements. D'une même figure, tant de possibilités apparaissent. Je crée des mobiles à partir d'une armature en métal sur laquelle des formes sont en mouvement dans un regard de précision et de légèreté. Je vais à la rencontre de l'équilibre modulant couleurs et matières. Un art simplement témoin de son temps, l'inspiration s'enracine dans ses souvenirs anciens créant ainsi une sensation d'apaisement, telle une voile virevoltant dans un courant d'air chaud. La plus grande partie de mes pièces sont en fer, et je réalise des sculptures avec d'autres alliages : l'acier, le cuivre et le laiton. 

Légende : « Messagère » fer soudé 26 x 12 cm. Jaco
Légende : « Messagère » fer soudé 26 x 12 cm. Jaco

Jaco

Déjà attiré par le travail du fer, la visite de l’exposition sur la rétrospective du sculpteur César en 1997 a été l’élément déclencheur des mises en volume de mes sculptures par petits morceaux de fer soudés les uns aux autres. 

 

Je puise mon inspiration dans le mouvement sous toutes ses formes, de la danse, du théâtre, de l’humanimal à travers la mythologie, les monstres de Jérôme Bosch et le bestiaire de l’imaginaire. 

 

J’aime fouiller la matière, la rendre tortueuse, vivante. 

 

J’aime les formes qui ne se laissent pas faire. 

 

Quand je transcris ce mouvement immobile, j’imagine d’où il vient, où il va, quelle histoire il raconte et il devient un éternel instant.


Espace Points de Vue

6 rue de la Barbacane

82110 LAUZERTE

tel. +33(0)5 63 32 25 59

animations@lauzerte.fr

du 6 avril au 31 octobre 2018

Ouvert tous les jours

10h30-13h00 & 15h00-18h00

jusqu'à 19h00 juillet & août


Association

Art Points de Vue

5 rue de la Mairie

82110 LAUZERTE

espacepointdevue.lauzerte@gmail.com

https://www.artpointsdevue.com/