Mai 2020


Du vendredi 1er mai au mardi 26 mai

Farid Achezegag


Adresse : Toulouse

Mail : fagag@ymail.com

Site : http://farid-achezegag.com/

 


Formé à la ferronnerie d'art ainsi qu’aux métiers artistiques et culturels, c'est vers la sculpture que je me suis naturellement tourné.

Nourri par l'univers des comics américains, les mythologies, inspiré par César et Palolo Valdès, j'ai choisi l'acier comme matériau de prédilection.

Mes personnages sont donc faits de morceaux d'acier, auxquels se mêlent parfois des galets glanés en bord de rivière et de fleuve, mêlant ainsi le métal au minéral.

 

Il s'agit pour moi de proposer une autre représentation de la figure humaine aux formes tantôt ouvertes, tantôt fermées; d'élaborer un jeu subtil d'opposition entre l'intérieur et l'extérieur, le convexe et le concave.

Ces corps en mouvement, en ondulation, certains en souffrance, s'achèvent par des têtes hiératiques, sans visage, expressives pourtant, prenant ainsi une dimension universelle.

Mon propos est certes de contraindre la matière, la maîtriser mais aussi de jouer sur l'opposition entre sa rigidité physique et l'élan que je tâche de donner à ces personnages.

After training in wrought ironwork and in organising arts projects , I turned quite naturally to sculpture, choosing steel as my preferred medium. Influenced by mythologies and American comics, and inspired by the artists Cesar and Pablo Valdès, I create figures of steel which sometimes incorporate river-pebbles, a mix of metal and mineral.

 

My aim is to give open or closed forms to the representation of the human figure, playing on the opposing elements of inside and outside, convex and concave. These moving swaying sometimes tortured figures end in hieratical heads, faceless but not expressionless or without a universal dimension.

 

My work requires technical mastery of the medium,but I also play on the opposition between physical rigidity and the life I try to breathe into the figures.

 

Carole Nouet


Adresse : 31 - Calmont

Mail : carole.nouet0973@orange.fr

Site : https://carolenouet-dessin.jimdofree.com/

 


« Anatomies botaniques »

Encre sur papier

Graphite sur carton

Dessin au feu

 

C'est une histoire d'attente, de veille, d'observation aiguë...

Du temps pour voir, du temps pour dessiner, une course lente entre les deux.

Tout commence par surprendre la forme végétale en mouvement, guetter sa réalité suivante...et la saisir par le menu.

 

Ces dessins ont à voir avec l’étude des végétaux en état de fanaison...mais rien à voir avec une représentation naturaliste de la plante !
Les techniques employées et la découverte de l'inépuisable

immense dans le détail engendrent des dérives volontaires...

 

Le trait à l’encre de Chine "fibreux", la ligne, étirée, aux mouvements amplifiés, aux proportions sciemment exagérées, suggère à l’œil des plis, des replis, des profondeurs et des volumes organiques. Il se joue parfois sur le papier un aller-retour entre la planche de botanique et la planche anatomique d’écorché...

Sur carton, les voiles gris et les noirceurs du graphite amènent autant à la peau qu’au paysage (ou qui sait, à la peau comme paysage...)

Quant au feu, par la flamme, par le charbon, par la cendre, il fait resurgir la forme de mémoire...

Dans ces jeux d’impression, le végétal nous porte vers d’autres territoires...indéfinis.
Et cet « indéfini » libère la lecture du dessin d'une interprétation unique.

 

« Botanical Anatomies »

ink, graphite pencil, charcoal

 

In my work everything comes down to waiting, watching, close observation... a slow-motion race between the time for looking and the time for drawing. When I discover a plant form in movement, I wait for it to metamorphose then seize every minute detail.

My drawings are studies of plants withering away but are by no means realistic representations of them : I voluntarily shed such representations through the techniques I use and the endless variation of details.

The « fibrous » stroke of Chinese ink with its sinuous lines and ample movements of exaggerated proportions give the visual impression of folds and recesses, of organic cavities and swellings. Sometimes I play with the similarities between the

botanical plate and the anatomical plate of the flayed body. On cardboard the hazy grays and deep blacks of graphite evoke skin as much as landscape (skin as landscape perhaps).

As for charcoal drawing, it revives the memory of the original form’s journey through flame carbon and ash.

In these games of palimpsest, plant forms transport us to unknown shores, and thus free the spectator from the constraint of the single interpretation.



Pierre Malzac


Adresse : Lieu dit Lalbarède 

Tel : 06 71 91 96 61

 

Mail : malzac.pierre@gmail.com

Site :


Alors que j'étais professionnel du bois, ma rencontre avec la pierre fut un coup de foudre, une évidence.

Un infini est ouvert, géométrie dans l'espace, les solides de Platon, mes fêlures, mes rêves...

Bien que cette matière soit dense, j'y vois de l'air, un flottement, vaisseau de pierre.

Exprimer le mouvement dans la fixité, le vide, le plein, l'unité.

Je choisis une pierre comme on fait une rencontre, et ne modifie pas sa forme extérieure, sa silhouette, son enveloppe.

J'essaie seulement d'imaginer son histoire, processus de métamorphose, une dynamique, un destin lié au mien.

 

 

L'envol - diorite 50 x 30 x 8 cm - Sculpture de Pierre Malzac
L'envol - diorite 50 x 30 x 8 cm - Sculpture de Pierre Malzac

Originally working professionally with wood, my encounter with stone was love at first sight, blindingly obvious, and an infinity opened up to me : 3-dimensional geometry, Platonic solids , my own dreams and fault-lines. Despite its density I see in it its airiness, its buoyancy, like a ship in stone.

My work reveals movement in that which is motionless, its hollows and swells, its unity. For me choosing a stone is an encounter which does not modify its exterior form, its silhouette, its presence. I simply try to imagine its history and the process by which it has metamorphosed ; I try to imagine a dynamic, a destiny linked to mine.

 

 

Jean-Claude Savi


Adresse : 3401 Chemin De Montescot,
82200 Moissac

 

 

Site : https://jeanclaudesavi.com/


Mon travail se détache de plus en plus de la surface des choses pour plonger en apnée dans les méandres de l’imaginaire.
Mes techniques de travail me permettent aujourd’hui d’avoir accès à un contenu insoupçonnable : le hasard mène la danse et me crée les images dont je me saisis.
De même que je ne cherche pas à exercer une maîtrise sur le contenu, je reste très attaché à l’idée de ne pas conditionner le regard de l’autre par une interprétation restrictive. Le titre témoigne seulement de la vision ultérieure de mon travail en simple spectateur, chacun ayant comme moi la liberté de se raconter sa propre histoire.

Toute œuvre exposée dans le domaine public se devrait de rester ouverte à toute autre regard que celui de l’artiste qui, sur le fond, n’a aucun intérêt sinon de provoquer l’Autre dans son imaginaire.

 

Recueil de géographie personnelle.

Plus le temps avance, plus ma conviction se fait que mon travail pictural traite principalement d’une géographie personnelle avec ses montagnes, ses fleuves, ses mers, ses grottes, ses torrents, ses volcans et tout ce qui, à l’échelle d’une vie d’homme bouge, se modifie ou se tord.

Scories émotionnelles et dépôts de toutes sortes en arrivent à se sédimenter dans le cœur de l’humain, inaccessibles à la meilleure mémoire, à la meilleure réflexion.

Seule l’exploration sans à-priori et sans volonté de maîtrise du chemin à parcourir me permet de ramener un contenu qui m’aurait sans nul doute échappé. Ma technique de travail est certainement pour beaucoup dans ces apparitions dont je suis le premier surpris.

Mon souhait reste, bien sûr, que le spectateur se saisisse de l’œuvre exposée sans scrupules et surtout sans intérêt pour une vaporeuse ou supposée « intention de l’artiste » afin d’y accomplir ses propres pas.

 

Increasingly my work breaks away from the surface of things and plunges deep into the meanders of the imagination. My techniques give me access to unsuspected content, fleeting images that chance puts within my grasp.

Just as I avoid control over content, I avoid conditioning the reponse of the onlooker in a restrictive way. Each is free to create his or her own narrative, with titles being only my later vision of the work as an onlooker myself. Once exhibited in a public space, a work should be open to other interpretations than that of the artist, which basically is of no interest except  to stir the imagination of the Other.

 

A Personal Geography.

Over time I have become convinced that my work emanates from a personal geography, with its mountains, rivers, torrents, seas, caves and volcanoes. ; everything that in one lifetime shifts bends and is modified. Emotional scars and sediment of all kinds settle in the human heart, inaccessible to the best memory,the deepest thought. Content that would have escaped me materialises through exploration, without prejudice or premeditation. My method of work is certainly behind these apparitions, which surprise even me.

My desire is for the onlooker to engage freely with the work, certainly without a second thought for some nebulous so-called « Artist's intention ».

 



Espace Points de Vue

6 rue de la Barbacane

82110 LAUZERTE

tel. +33(0)5 63 32 25 59

 

du 1 mai au 2 novembre 2020

Ouvert tous les jours

10 h 30 - 13 h & 15 h - 18 h (mai, juin, septembre et octobre)

jusqu'à 19 h juillet & août


Association Art Points de Vue

5 rue de la Mairie

82110 LAUZERTE

espacepointdevue.lauzerte@gmail.com

https://www.artpointsdevue.com/